Obama organise l’Iftar à la Maison blanche Faisant l’éloge de l’Islam

, par  karim , popularité : 11%

[*

Le président américain Barack Obama a salué mardi soir les musulmans américains

*]

Le président américain, Barack Obama, a fait l’éloge de l’islam, qu’il a présenté comme faisant partie intégrante des Etats-Unis, en recevant les membres de la communauté musulmane à la Maison Blanche, à l’occasion de ce repas.

Le président américain Barack Hussein Obama a reçu mardi des membres de la communauté musulmane à la Maison Blanche pour un repas de rupture du jeûne du Ramadhan, au cours duquel il a relevé l’apport des musulmans aux Etats-Unis et leur culture.

Il en a profité, aussi, pour rappeler le dynamisme de la communauté musulmane américaine. « Pour plus d’un milliard de musulmans, le Ramadhan est une période de dévotion et de réflexion intense », a déclaré le président en accueillant ses invités dans une des salles de réception de la Maison Blanche pour cet « iftar ».

Le président américain Barack Obama a fait l’éloge de l’islam, qu’il a présenté comme faisant partie intégrante des Etats-Unis, en recevant les membres de la communauté musulmane à la Maison Blanche, à l’occasion de ce repas.

« L’islam, comme nous le savons, fait partie des Etats-Unis. Comme le peuple américain dans son ensemble, la communauté musulmane américaine est d’un grand dynamisme et d’une grande diversité", a-t-il indiqué, soulignant que « l’iftar de ce soir est un rituel accompli à l’occasion de ce Ramadhan dans des cuisines et mosquées dans les 50 Etats américains ».

Pour le Président Barack Obama, « à cette occasion, nous célébrons le mois sacré du Ramadan et nous nous rendons compte aussi à quel point les musulmans ont enrichi les Etats-Unis et leur culture ».

Obama a salué parmi les invités une jeune étudiante, Bilqis Abdul-Qaadir, qui s’est illustrée au lycée par ses performances exceptionnelles en basket-ball dans le Massachusetts (nord-est).

Il a aussi eu un mot pour les deux premiers parlementaires musulmans du Congrès des Etats-Unis, Keith Ellison et Andre Carson, à l’origine de l’adoption d’une résolution, le 3 octobre 2007 par la Chambre des représentants des États-Unis qui compte 435 membres par 376 voix contre 0, sur le mois saint du Ramadhan, par laquelle elle exprime son « profond respect envers les musulmans » tant aux États-Unis que dans le reste du monde.

Auparavant, dans un message à l’occasion du début du Ramadhan la semaine dernière, Barack Obama s’était engagé à « prendre des mesures concrètes », visant à renouer les liens avec l’islam.

« Je veux réitérer ici ma volonté de faire en sorte que les relations entre les Etats-Unis et les musulmans à travers le monde repartent sur de nouvelles bases", avait notamment déclaré Barack Hussein Obama.