L’Algérie prend la défense de la Turquie contre l’Arabie Saoudite au Conseil des Ministres de la Ligue Arabe.

, par  karim , popularité : 10%

Prenant la parole au Conseil des Ministres de la Ligue Arabe qui se tient à Alger, Abdelaziz Al Saoud, Ministre Saoudien de l’Intérieur, a considéré que "la Turquie a attaquée un de nos pays Arabes", en référence à l’opération militaire Turque au nord de la Syrie.

Excédée par propos de Djaddah contre Ankara, l’Algérie a interrompue le discours Saoudien. Rétorquant que "lorsque les États-Unis ont bombardés la Syrie, l’Irak et l’Afghanistan, l’Arabie Saoudite n’avait pas levée le petit doigt" afin d’éviter de froisser Washington qui assure sa sécurité depuis le Pacte du Quincy de 1945. Un Pacte d’ailleurs renouvelé par George W. Bush en 2005 en pleine guerre contre l’Irak.

Abdelaziz Al Saoud a ensuite préféré enchaîner sur la Crise du Golf, pointant du doigt les activités "islamistes radicales" du Qatar avec "le Hamas Palestinien et d’autres organisations terroristes", avant que le Ministre Qatari, énervé, ne quitte la salle du Conseil.