Fkirina Infos - أفكرينة للاخبار
L’Histoire a commencer il ya 9 ans قصة بدات منذ 9 سنوات

Accueil > 8/Local > ALGÉRIENS, VOUS ÊTES AVERTIS

ALGÉRIENS, VOUS ÊTES AVERTIS

OUYAHIA, LE LIQUIDATEUR DE L’ALGÉRIE

lundi 18 septembre 2017, par karim

Un historien-géographe a décrit l’Algérie comme « un pays ayant un gros ventre et une petite tête ». Le gros ventre est l’immense poche saharienne qui s’étend en verticale et en horizontale dans le continent africain. A la manière d’une panse bien pleine, elle regorge de réserves d’hydrocarbures, de minerais, de nappes phréatiques, de ressources touristiques et de richesses insoupçonnées. La petite tête est la bande côtière de 120.000 km2 (1200 km de long sur 100 km de large), qui donne sur la Méditerranée, coincée entre la Tunisie et le Maroc, face à l’Espagne et la France.

Le refinancement des banques par la banque d’Algérie via la planche à billets sans aucune activité économique, qui ne correspond à aucune création de richesses mènera sur des pas sûrs vers la future faillite de l’ Algérie.

La planche à billets , cette imbécile trouvaille d’Ouyahia , ce petit monsieur mais grand par son incompétence et remarquable par son arrogance va fonctionner à fond ce qui va détériorer à coup sûr tous les grands équilibres économiques et financiers du pays.

C’est de là que va venir l’inflation structurelle et la détérioration du pouvoir d’achat du citoyen et de la baisse continue de la valeur du Dinar. C’est là , le résultat d’une gestion catastrophique de nos affaires économiques et financières depuis l’arrivée de son mentor le non moins compétent Bouteflika.

Résultat de tout cela : en empruntant massivement aux banques l’État évince les opérateurs économiques qui ne trouvent plus le financement nécessaire à leur activités économiques. En outre les banques (certaines banques du moins) se transforment en rentiers purs. En effet elles prêtent à l’État en gagnant en moyenne 2%, sans frais de gestion et sans provisions !!!
CE MODE DE GESTION DE L’ÉCONOMIE ALGÉRIENNE ET DES FINANCES PUBLIQUES N’EST PAS SOUTENABLE À TRÈS COURT TERME. IL FAUT SAUVER NOTRE ÉCONOMIE. IL FAUT SAUVER NOTRE PAYS. C’EST URGENT – TRÈS URGENT. DES SOLUTIONS EXISTENT. DES SOLUTIONS ONT ÉTÉ PROPOSÉES MAIS OUYAHIA TEL UN AUTISTE, IL PERSISTE DANS SA FOLIE . SON SEUL BUT , CE N’EST PAS LE SALUT DE L’ALGÉRIE MAIS SON ENVIE DE DEVENIR PRÉSIDENT EN 2019 MÊME D’UN PAYS EN FAILLITE.

Répondre à cet article

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose