Coupe du monde 2010 :Pour qui nous prend Al Jazeera ?

, par  karim , popularité : 12%

[*

Pour qui nous prend Al Jazeera ?

*]

Après avoir interdit aux Algériens de regarder la Coupe du Monde sur l’Entv (chaîne terrestre), voilà qu’Al Jazeera prend goût et tente de verrouiller la Radio algérienne. Pour qui, cette chaine prend-elle les Algériens ? Où sont-ils ces responsables algériens face à d’aussi graves dérapages ? Il ne s’agit plus d’une question sportive ou de simples droits de retransmission mais de souveraineté nationale.

Que restera-t-il à l’Etat algérien s’il n’a plus la latitude de disposer de sa Télévision nationale et pis encore, de ses trois chaînes de radio ? Qui a négocié avec cette chaîne pour lui livrer toute une nation ? L’Algérie manque-t-elle à ce point de responsables capables d’anticiper sur les événements ? Voyons un peu l’extrême gravité de la situation : à la veille de la Coupe du monde, la rue algérienne, qui ne jure que par son Equipe nationale, est livrée aux lubies de la rédaction d’une télévision étrangère.

Quelle irresponsabilité !
Contrairement à la télévision qui ne semble pas concernée, la Radio algérienne a au moins pris le soin de réagir puisqu’elle a été « surprise de découvrir, à l’issue d’une longue série de négociations avec la direction de la chaîne satellitaire -Al Jazeera-, une proposition de cessions de droits de retransmission de la Coupe du Monde de football 2010, qui constitue une première mondiale dans ce genre de négociations », indique mercredi un communiqué de la Radio algérienne.

Cette proposition assimilable à un acte de piraterie, tente d’imposer à la Radio algérienne, non seulement le paiement de droits nettement plus élevés que la moyenne commerciale universellement admise, mais également de diffuser « sur les ondes de ses trois chaînes nationales, le commentaire d’un des commentateurs sportifs bien connu de cette chaîne qatarie », précise le texte. « Cette façon de faire, ce comportement, n’a aucun lien avec les règles éthiques qui régissent les relations commerciales.

Bien plus, il s’agit d’une attitude à l’opposé des valeurs sportives universelles », ajoute-on. « Devant cet acte inqualifiable, la Radio Algérienne prend à témoin ses auditeurs, l’opinion publique nationale et internationale ainsi que toutes les instances sportives sur ce à quoi peuvent conduire les visions étroites et les intérêts matériels égoïstes », relève le texte.

« Ce type de modèle que tente d’imposer cette chaîne doit être dénoncé publiquement et éradiqué des moeurs sportives », souligne encore la Radio. « La Radio algérienne se réserve donc le droit d’utiliser tous les moyens mis à sa disposition pour assurer à ses millions d’auditeurs, la meilleure couverture de cette grande fête du sport qui se déroule pour la première fois sur le continent africain », conclut le communiqué.

Brahim TAKHEROUBT