Fkirina Infos - أفكرينة للاخبار
L’Histoire a commencer il ya 9 ans قصة بدات منذ 9 سنوات

Accueil > 6/International > Le Mur de la Honte ( Maroc ) marque l’ouverture du 13e festival du cinéma (...)

Le Mur de la Honte ( Maroc ) marque l’ouverture du 13e festival du cinéma espagnol hier à Malaga

samedi 7 mai 2016, par karim

MALAGA (Espagne)

- Un documentaire sur le mur militaire au Sahara occidental, construit par le Maroc afin de séparer le peuple sahraoui et diviser son pays, a marqué l’ouverture du 13e festival du cinéma espagnol hier à Malaga, rapporte l’agence de presse sahraouie SPS, citant les organisateurs.

Le documentaire, intitulé "El Jidar" (le mur), décriit ce rempart de plus de 2.700 km qui serpente au milieu du Sahara occidental, comme "le plus long mur construit par l’homme dans les temps modernes". Il a été réalisé par Fernando Rivas et L. Jimmenz (Espagne), avec la contribution du Front Polisario, le gouvernement de la République arabe sahraouie décratique et de la Fédération andalouse des associations de solidarité avec le Sahara, précise la même source.

[*Description du Mur de la honte :*]

Le long de la frontière algéro-marocaine, 7 murs de défense ceinturent le Sahara occidental : construits par les Marocains, avec l’aide de techniciens français, de 1980 à 1987, sur 80% de la superficie du Sahara occidental." Long de 2.720 kilomètres, érigé en six étapes, protégé par 160.000 soldats armés, 240 batteries d’artillerie lourde, plus 20.000 kms de barbelés, des milliers de blindés et des millions de mines antipersonnelles - interdites par les Conventions internationales -, le ’’mur de défense’’ surnomé aussi le "mur de lahonte" marocain, est une grande muraille qui divise tout un peuple et son territoire depuis un quart de siècle, au vu et au su de toute la communauté internationale.Un rempart militaire qui a fait des centaines de victimes, de part et d’autre de ses flancs, pour ceux des civils sahraouis qui ont voulu le passer, ou des milliers de bêtes à la recherche de pâturages.

Surveillé par des dizaines de radars de longue et moyenne portée, soutenu par une aviation militaire parmi les plus puissantes en Afrique, des milliers de chars blindés, des missiles, roquettes, artillerie lourde et des bombes à fragmentations, Ce mur continue à défier tout le monde avec ses mines, ses barbelés, ses fosses, ses armes, ses munitions, ses soldats. Erigé en 1980 pour diviser le Sahara occidental et séparer les familles, voici à présent les principales étapes de sa construction, qui a coûté des millions de dollars, et son entretien en coûte autant.

- 1er mur :

Long de 500 Kms, il a été construit en août 1980 et achevé en juin 1982, pour englober ce que le Maroc a appelé à l’époque ’’le triangle utile’’, s’étendant de Ras El Khanfra à Boujdour, en passant par Khreibichat, Ras Lehmeira, Touereght, Smara, Sekne et Boucraa.

- 2ème mur :

Long de 300 Kms, les travaux de ce mur ont débuté en décembre 1983, pour se terminer en janvier 1984. Il part du sud-ouest de Boucraa pour englober Amgala et Touereght.

- 3ème mur :

Long de 320 Km, sa construction a débuté en avril 1984 pour s’achever en mai de la même année. Il part de Zaak vers Ratmia, englobant encore Oudei Teichitt, Jdeiria et Haouza.

- 4ème mur :

Long de 380 Kms, ce mur prend son départ de Taref Bouhenda vers Lebreiga, en passant par Lebtana, Ouarkziz, Mahbes, Farsia, Rous Ben Ameira, Graret El Kercha et Graret Lehdid. Sa construction a débuté en décembre 1984 et s’est achevée en janvier 1985.

- 5ème mur :

Long de 670 Kms, ce rempart s’étend du sud-ouest d’Amgala vers Labeirda en passant par J’beilat El Bidh, Gour Lafkah, Taref Abda, Taref El Mekhenza, Negjir, Oued ElHaouli, Tayaret El Heimer et Imlili. Quatre mois ont été nécessaires pour sa construction, de mai à septembre 1985.

- 6ème mur :

D’une longueur de 550 Km, ce dernier mur a été construit de février à avril 1987. Il part de Taref El Mekhenza en direction d’El Guarguerat, sur la côte atlantique, traverse Tenouakka, Tenyalig, Doumes, Tadherouret, Glaib Tair Allal, Guelb Edhlim, Aadham El Aaguer, Lagouer Labiadh et Barouaga, et encercle les villes du sud-est comme Aousserd, Tichla et Birguendouz."

Type de mines Type de détonateur Fabrication

VS-50 détonateur A/P/C plastic Italie

M412-P5-SB-33 détonateur A/P/C plastic Portugal, Espagne, Italie

M35 détonateur A/P/C plastic Angleterre

M2 A/P à fragmentation USA

M15 détonateur A/P minéral USA

M19 détonateur A/P plastic USA

PRBM3 détonateur A/P plastic Belgique

M453-SB81 A/P à fragmentation Portugal, Italie

Des bombes à fragmentation d’origine USA larguées par les avions mirages F1 lors des différentes incursions des Forces Armées Royales.

En plus des bombes de 250 à 950 kg larguées par les avions F 5 - F 6 avec détonateurs retardés sur une grande partie du territoire pour semer la mort et la terreur au sein de la population rurale et décimer le cheptel. (SPS)

Article rédigé par Y.B

Répondre à cet article

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose